GAGNANTS À ESSAOUIRA DU OULED MOGADOR MUSIC ACTION

TREMPLIN Le projet Ouled Mogador Music Action (OMMA), est une émanation du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira. Lancé la veille de la 18ème édition en 2015, il a pour objectif de « stimuler la créativité des jeunes talents de la ville d’Essaouira et de les aider à se perfectionner dans le domaine musical. » Parmi les groupes qui se sont présentés TADINGA et 3ZAWA BOYS participeront à la résidence artistique à Casablanca en février.

Rappelons-le, l’initiative OMMA mise en oeuvre en partenariat avec des acteurs culturels engagés et disposant d’infrastructures dédiées (le Boultek, la Fondation Abdelaziz et Touria Tazi et la Fondation Hiba) aux côtés du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira, s’est déroulé en trois étapes.

Une première rencontre autour des « Métiers de la Musique » organisée à Essaouira début mai 2015, suivie d’ateliers de formation mis en oeuvre pendant la 18ème édition du festival, du 14 au 17 mai 2015, ont précédé l’appel à résidence à l’attention des jeunes talents musicaux de la ville.

Pour cette première édition et ce premier appel à Résidence, Tadinga et 3zawa Boys ont gagné leur passeport pour une formation aux métiers de la musique. Une résidence à Casablanca qui inclut aussi bien l’étude des aspects techniques du métier, l’écriture ou la communication, la mise en scène, la production, et dont la consécration sera l’organisation et la programmation de deux concerts (un à Casablanca et un à Rabat).

Qui sont ces jeunes gens talentueux sélectionnés par le jury d’OMMA ?

Tadinga : reggae, funk, jazz et Gnaoua !

Six jeunes artistes originaires d’Essaouira, Rachid EL Amrani, Chafik Essabri, Aziz Oumoussa, Ossama Mougar, Oussama Chtouki et Hicham El Ayar sont des musiciens passionnés de la musique d’ici et d’ailleurs. Depuis sa création en 2012 ses inspirations multiples enrichissent le répertoire du jeune groupe à la croisée des genres et des traditions. Particulièrement attachés aux arrangements originaux, pas moins de sept instruments se rencontrent sur scène, combinant aussi la danse à ce mélange festif, qui fait partie intégrante de la formation, comme dans la tradition des Gnaoua. Une véritable fusion qui fut l’une des révélations de la génération montante lors du dernier festival Gnaoua et Musiques du Monde.

3zawa Boys : le rap et le flow

De ce groupe on sait peu de choses mais on peut dores et déjà vous dire qu’ils entendent faire par parler d’eux et faire résonner leurs voix et leurs mots par delà les murailles de leur ville. Ils s’inscrivent dans le mouvement Rap et Hip Hop de la nouvelle scène marocaine, disent en dialecte ceque leur génération entend partager.

Pour en savoir plus, suivez l’actu du projet sur Made in Essaouira, partenaire du Oulad Mogador Music Action.

Texte Alice Joundi
Photo DR
Source MADE IN MEDINA

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *